Le bison d'Europe & d'Amérique

Conformation 

  • Le corps est plus élancé que celui du bison d’Amérique.
  • Les membres sont plus longs.
  • La tête est portée plus haut. Les cornes dépassent la couverture de la tête.
  • La bosse est moins prononcée. La ligne supérieure de la croupe est horizontale.

La toison du bison d’Europe

Sa différence de longueur entre la partie antérieure du corps et la partie postérieure est peu marquée.
La toison entre les cornes est peu développée.
La queue porte des poils longs sur toute la longueur : le toupet terminal est peu individualisé.

Biotope

La forêt est l’habitat naturel du bison d’Europe. La lointaine adaptation du bison à la forêt paraît évidente tant ses déplacements y semblent aisés : son port de tête plus relevé que celui de son cousin d’Amérique lui facilite l’accès aux branches ainsi que l’écorçage des troncs jusqu’à une hauteur de plus de deux mètres.
La Margeride, avec un climat assez rigoureux et un territoire fortement boisé, convient bien aux bisons d’Europe.

Comportement 

Le bison d’Europe est un animal de harde. Le troupeau mixte est habituellement mené par une femelle adulte et n’excède pas généralement une trentaine de bisons.
En été, ils se déplacent la nuit et aux heures les plus fraîches de la journée pour se nourrir ; aux heures les plus chaudes, ils s’abritent en sous-bois des rayons du soleil. L’hiver, ils se sédentarisent à proximité des postes d’affouragement.
En cas de danger, femelles ou mâles adoptent une attitude d’intimidation, voire agressive, grattent le sol, balancent la tête et peuvent même charger.

Alimentation

La nourriture du bison d’Europe est composée de 80 % d’herbe et d’environ 20 % de ligneux, qu’il trouve principalement en consommant des écorces, feuilles et arbustes.
A la belle saison les bisons consomment principalement de l’herbe fraîche ainsi que des jeunes pousses d’arbres. En hiver une distribution de foin et de céréales permet d’éviter la dégradation de la forêt.

veau bison margeride lozere

Le bison dans l’art mobilier

Le bison figure sur les différentes catégories d’objets décorés de l’art mobilier :

Les supports utilitaires, outils et armes, le plus souvent en bois de renne (harpons, sagaies, propulseurs et rondes-bosses)
Les objets de parure, en particulier des pendeloques en lames d’os.

Les objets classés « non utilitaires », qui sont de loin les plus nombreux (galets, os, bois de renne, ivoires de mammouth, blocs de pierre).

Comme pour l’art pariétal, l’art mobilier préhistorique ne livre pas tous ses mystères et nous n’en comprenons sûrement pas toutes les richesses symboliques. Le bison garde là encore une place importante et un caractère énigmatique et mythique.

mode de vie du bison d’Europe et du bison d’Amérique

Le bison d’Europe est un animal forestier. Il se nourrit d’herbe, mais aussi de branchages, de feuilles, d’écorces et vit en petits troupeaux (familles constituées généralement de moins de 20 animaux).

Le bison d’Amérique est un animal de plaines, de vastes prairies. Il affectionne les habitats découverts et vit en grands troupeaux (parfois plusieurs centaines de têtes).

Morphologie 

Poids Mâle : 600 à 1000kg
Femelle : 350 à 600kg
Hauteur au garrot 1.75m à 2m
Pelage Couleur : brun foncé noir
Qualité : poil laineux, hirsute, avec un collier très épais et une barbe.
Longévité de 15 à 20 ans

Reproduction

La période de rut se situe généralement d’août à octobre. Seuls les mâles adultes sont agités et excités pendant la saison des chaleurs. Leur agressivité s’accroît et ils n’hésitent pas à s’affronter. Les plus faibles cèdent devant la première charge d’intimidation d’un mâle dominant et s’enfuient. Ils vont vivre à quelques distances du troupeau et ne participent pas à la reproduction.
La durée de gestation est d’environ 9 mois, elle est plus courte que chez les bovins domestiques (10 à 15 jours de moins).
Avant la mise-bas, la femelle quitte fréquemment le troupeau et n’y fait plus que de brèves apparitions.
La lactation se prolonge pendant de longs mois et il n’est pas rare d’observer des veaux d’un an et plus, qui ont une autonomie alimentaire, partager le pis avec le veau de l’année.

Le bison dans la préhistoire

L’art pariétal est un art animalier dans lequel le bison occupe une place essentielle. Il s’agit alors du bison des steppes (Bison priscus) animal de plus grande taille que le Bison bonasus actuel. Il vient en second rang dans l’ordre des espèces figurées sur les parois, après le cheval.

L’artiste de la préhistoire est un chasseur qui traque avant tout un gibier facile et très répandu : le renne. Pourtant, sur les parois, il représente préférentiellement d’autres espèces, dont le bison. A Lascaux, la plupart des fragments osseux recueillis dans la grotte appartiennent au renne mais sa représentation sur les parois y est curieusement inexistante alors que chevaux, bisons, bovidés, cerfs et bouquetins abondent.

Les découvertes récentes de grottes beaucoup plus anciennes nous prouvent que le bison fut une figure essentielle durant 250 siècles de la préhistoire, bien avant la civilisation des chasseurs magdaléniens.

On peut donc penser que l’art préhistorique est beaucoup plus qu’un art de représentation et de fascination du chasseur, car il est souvent symbolique et imaginatif. Beaucoup de représentations « fantaisistes » de bisons témoignent de l’imagination créatrice des artistes, qui s’éloignent alors du souci d’une vérité anatomique.

Nous rendre visite

Mai à Septembre / Vacances Scolaires

Tous les jours de 10h à 17h

Octobre à avril / hors vacances scolaire

Tous les jours de 10h à 17h, excepté le mardi et jeudi.

Fermeture de mi-novembre à mi-décembre

Contact

Téléphone

04 66 31 40 40

Adresse

Réserve des bisons d'Europe
48100 Sainte-Eulalie

Nous rendre visite

Mai à Septembre / Vacances Scolaires

Tous les jours de 10h à 17h

Octobre à avril / hors vacances scolaire

Tous les jours de 10h à 17h, excepté le mardi et jeudi.

Fermeture de mi-novembre à mi-décembre

Contact

Téléphone

04 66 31 40 40

Adresse

Réserve des bisons d’Europe
48100 Sainte-Eulalie