Le bison dans la préhistoire
 Le bison dans l'art pariétal
L'art pariétal est un art animalier dans lequel le bison occupe une place essentielle. Il s'agit alors du bison des steppes (Bison priscus) animal de plus grande taille que le Bison bonasus actuel. Il vient en second rang dans l'ordre des espèces figurées sur les parois, après le cheval.

L'artiste de la préhistoire est un chasseur qui traque avant tout un gibier facile et très répandu : le renne. Pourtant, sur les parois, il représente préférentiellement d'autres espèces, dont le bison. A Lascaux, la plupart des fragments osseux recueillis dans la grotte appartiennent au renne mais sa représentation sur les parois y est curieusement inexistante alors que chevaux, bisons, bovidés, cerfs et bouquetins abondent.

Les découvertes récentes de grottes beaucoup plus anciennes nous prouvent que le bison fut une figure essentielle durant 250 siècles de la préhistoire, bien avant la civilisation des chasseurs magdaléniens.

On peut donc penser que l'art préhistorique est beaucoup plus qu'un art de représentation et de fascination du chasseur, car il est souvent symbolique et imaginatif. Beaucoup de représentations "fantaisistes" de bisons témoignent de l'imagination créatrice des artistes, qui s'éloignent alors du souci d'une vérité anatomique.
 Le bison dans l'art mobilier
Le bison figure sur les différentes catégories d'objets décorés de l'art mobilier :
  • Les supports utilitaires, outils et armes, le plus souvent en bois de renne (harpons, sagaies, propulseurs et rondes-bosses)
  • Les objets de parure, en particulier des pendeloques en lames d'os.
  • Les objets classés "non utilitaires", qui sont de loin les plus nombreux (galets, os, bois de renne, ivoires de mammouth, blocs de pierre).
Comme pour l'art pariétal, l'art mobilier préhistorique ne livre pas tous ses mystères et nous n'en comprenons sûrement pas toutes les richesses symboliques. Le bison garde là encore une place importante et un caractère énigmatique et mythique.
 
Dans la grotte de Niaux
 
Grotte d'Altamira
(nord de l'Espagne)
 
La réserve de Sainte Eulalie s'associe à la semaine du développement durable